Bienvenue sur le site internet du Laboratoire National du Batiment et des Travaux Publics d'Haïti (LNBTP-HAÏTI)

armoiries

République d'Haïti - LNBTP Organisme Autonome sous Tutelle
du Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC)


le logo du lnbtp

Laboratoire National du Batiment et des Travaux Publics d'Haiti

 

Le LNBTP, etablissement public de controle des materiaux de construction et de renforcement des normes de construction

 
  

Vous êtes ici: > Accueil > Mission

Missions, attributions et organisations du LNBTP

Missions

 

Le Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics(LNBTP) est une Institution publique à gestion autonome créée le 11 Mars 1974 et placée sous la tutelle du Ministère des Travaux Publics, Transports et Communications.


- Il est chargé du contrôle de la qualité des infrastructures en construction dans le pays et de promouvoir l’application de normes en matière de bâtiment et de Génie Civil. Il devra ainsi veiller à la viabilité et à la durabilité des ouvrages.


- Le LNBTP doit participer activement aux démarches visant la réduction de la vulnérabilité de la population et des infrastructures aux risques liées aux catastrophes naturelles telles: les tremblements de terre, les inondations, les glissements de terrain et les cyclones.


- Le Laboratoire doit offrir un service public aux particuliers consistant en des essais de sols et de matériaux et en des conseils techniques. Ce service doit s’étendre à tous les acteurs, de la société civile et de l’Etat exprimant des demandes d'informations techniques et scientifiques pour les besoins de leur propre programme dans le domaine de la géotechnie ou des matériaux de construction.

 

Attributions

 

Le Décret du 11 Mars 1974 stipule en son article premier fixant le règlement d'exploitation du laboratoire les attributions suivantes :


Article 1.- : Le Laboratoire a pour objet d’exécuter tous essais, analyses études et contrôles concernant les sols de fondation et les matériaux utilisés dans le Bâtiment et les Travaux Publics, de réaliser toutes études et recherches expérimentales tendant à favoriser le progrès de la construction, de contribuer à l’information et à l’enseignement technique sur toutes les matières de sa compétence.


Il est notamment chargé:


- De l’étude des matériaux routiers et des procédés de construction.


- Des études géotechniques relatives à la vérification de la stabilité et à la définition des fondations des bâtiments et des ouvrages de génie civil:


- Des contrôles de mise en œuvre des sols et des matériaux;


- De l’observation des ouvrages pendant leur réalisation et au cours de leur exploitation.


En outre, il participe à la réglementation technique et à la normalisation des matériaux et des procédés de construction. Il représente la République d’Haïti auprès de certains organismes internationaux et participe aux conférences internationales traitant de questions de sa compétence.


Organisation


L'Organisation du laboratoire est fixée par les articles 3 et 4 du décret et l'article 9 du règlement d'exploitation :


Article 3.- Le Laboratoire National du Bâtiment et des Travaux Publics est seul habilité, en Haïti, à exécuter, pour le compte des Administrations et Etablissements de l’Etat, des Collectivités Publiques, des Sociétés Privées travaillant pour le compte de l’Etat, les essais, études et recherches concernant les sols et les matériaux de construction dans les domaines du Bâtiment et du Génie Civil.


Article 4.- Le Laboratoire National est l’Organisme Officiel des Administrations. A ce titre, toutes les Administrations et Etablissements de l’Etat ainsi que les Collectivités Publiques de la République d’Haïti, sont tenus de faire appel au Laboratoire National pour toutes les études et recherches de sa compétence dont ils ont l’initiative ou la responsabilité.

Ils sont tenus, lors de l’établissement de leurs propositions budgétaires, de consulter la Secrétairerie d’Etat des Travaux Publics, des Transports et Communications, sur la nature, le volume et le montant des études et opérations de contrôle à inscrire dans leur budget. De même, lors de leurs propositions de dossier aux organismes internationaux de financement, ils doivent associer le Laboratoire National par l’intermédiaire de la Secrétairerie d’Etat des Travaux Publics, des Transports et Communications, à la définition du volume et du montant des prestations de sa spécialité et inclure dans les requêtes ou termes de références, l’obligation pour les Bureaux d’Etudes de confier au Laboratoire Nationaltous essais et études de sa compétence.


Les prestations fournies par le Laboratoire aux Administrations de l’Etat, aux Collectivités et Organismes Publics, ainsi qu’aux Organismes et personnes privés sont rémunérées selon des tarifs forfaitaires qui figurent à un barème établi par les Directeurs du Laboratoire et fixé par l’Autorité de Tutelle. Ces tarifs sont calculés de façon à permettre l’équilibre financier de l’exploitation. A défaut de tarif forfaitaire, les redevances sont calculées d’après les débours réels, majorées du pourcentage de frais généraux qui ressort de l’analyse du compte d’exploitation.

Les prestations revêtant un caractère ou une importance exceptionnels et qui ne sont pas prévues au barème général peuvent donner lieu à l’établissement de contrats particuliers conclus entre le Laboratoire et le bénéficiaire de ces prestations. Ces contrats doivent être approuvés par l’Ingénieur en Chef à la Secrétairerie d’Etat des T.P.T.C.